Déroulant le fil de parcours intimes confrontés aux secousses de l'Histoire, les romans graphiques de Désirée et Alain Frappier mettent en perspective mémoire individuelle et récits collectifs.

Dans ce que Luis Sepúlveda appelle « une véritable saga chilienne », leurs deux derniers ouvrages bâtissent, par un travail passionné, méticuleux et de grande qualité artistique, une fresque historique portant les luttes et les espoirs qui précédèrent et accompagnèrent les mille jours de l'Unité populaire.

Là où se termine la terre déroule — à travers la destinée d'une famille proche de Pablo Neruda — un quart de siècle d'histoire chilienne marqué par la Guerre froide, la révolution cubaine et la prise de conscience d'une jeunesse marquée par la misère endémique de son pays.

Le temps des humbles - paru en juin 2020 et dont est tirée l'exposition — est porté par la voix d'une femme et, à travers elle, celle de tout un peuple. À travers un texte et un graphisme très forts et très émouvants, le lecteur vit ou revit avec Ricardo et Soledad ce temps d'espoir qui fut, dans la lutte au temps de l'Unité populaire, celui de tous les humbles du Chili.

Désirée et Alain Frappier forment un duo d'auteurs de bande dessinée : elle est autrice-scénariste, lui auteur-dessinateur. Ils ont publié ensemble cinq romans graphiques : Dans l'ombre de Charonne (Ed. du Mauconduit, 2012), La Vie sans mode d'emploi, putain d'années 80 ! (Ed. du Mauconduit, 2014), Le Choix (La Ville brûle, 2015 - réédité cette année par Steinkis), Là où se termine la terre (Steinkis, 2017) et Le temps des humbles (Steinkis, 2020).

 

Rencontre avec les auteurs le samedi 5 décembre 2020.

 

 

Disponibles à la médiathèque :

OPAC Sélection de notices

Détails des sessions

Du au